Les mots clés liés aux Services à l’énergie

Comment définir les services à l’énergie ?

Les services à l’énergie sont un complémentaires aux solutions d’efficacité énergétique. Ils contribuent à mieux maîtriser les consommations d’énergies et les coûts énergétiques. Rapides à mettre en œuvre, ces services peuvent être présentés comme une étape préliminaire à la réalisation d’un projet d’efficacité énergétique. Les multiples bénéfices qu’ils apportent sont au cœur de notre offre #SHIFTEnergyServices. 

Voici les définitions de mots clés associés aux services à l’énergie

Batterie de stockage

Une batterie de stockage d’énergie est un dispositif qui permet de stocker l’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelable ou d’autres sources, afin de l’utiliser ultérieurement lorsque la demande en électricité est plus élevée ou lorsque la production n’est pas suffisante. Elle agit comme un réservoir d’énergie qui peut être chargé et déchargé selon les besoins. 

Ces batteries jouent un rôle clé dans le développement des systèmes énergétiques durables, car elles permettent de lisser la production en cas de d’utilisation d’énergie renouvelable intermittente, d’optimiser l’utilisation de l’électricité et de contribuer à la stabilité du réseau électrique. Elles jouent également un rôle important dans la transition vers une économie à faible émission de carbone en permettant de stocker et d’utiliser efficacement l’énergie renouvelable, réduisant ainsi la dépendance aux énergies fossiles. 

Bilan énergétique

Le bilan énergétique est une évaluation complète et détaillée des flux d’énergie entrants et sortants d’un système, d’un bâtiment, appartenant à une entreprise ou à une région, sur une période donnée. Il vise à analyser et à quantifier la consommation d’énergie et la production d’énergie, ainsi que les pertes énergétiques tout au long du processus. 

Le bilan énergétique prend en compte toutes les sources d’énergie utilisées, telles que l’électricité, le gaz, le pétrole, le charbon, les énergies renouvelables, etc. Il évalue également les différentes formes d’utilisation de l’énergie, comme le chauffage, la climatisation, l’éclairage, les appareils électriques, etc. 

Le résultat du bilan énergétique fournit une image globale de la performance énergétique du système ou de l’entité étudiée. Il permet d’identifier les sources de gaspillage énergétique, les opportunités d’efficacité énergétique et les actions potentielles pour réduire la consommation d’énergie ainsi que les émissions de gaz à effet de serre, favorisant ainsi une utilisation plus durable et responsable de l’énergie. 

Certificat de Garantie d’Origine

Le Certificat de Garantie d’Origine (CGO) est un document officiel et vérifiable qui atteste de la provenance et de la production d’une quantité spécifique d’énergie renouvelable. Ce certificat est délivré par les autorités compétentes ou des organismes certifiés et garantit que l’énergie a été produite à partir de sources d’énergie renouvelables telles que l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, biomasse, géothermique, etc. 

Le CGO est utilisé pour suivre la quantité d’énergie produite à partir de sources renouvelables et pour garantir son origine « verte ». Il permet aux producteurs d’énergie renouvelable de valoriser leur production en la vendant avec le CGO à des consommateurs ou des entreprises souhaitant démontrer leur engagement en faveur de l’utilisation d’énergie propre et durable. 

Lorsqu’un consommateur achète de l’énergie verte, il reçoit le certificat correspondant, ce qui lui permet de prouver qu’une quantité équivalente d’énergie renouvelable a été injectée dans le réseau électrique. Cette démarche favorise le développement des énergies renouvelables et encourage la transition vers un système énergétique plus durable et respectueux de l’environnement. 

Certificats d’Économie d’Énergie – CEE

Les Certificats d’Économie d’Énergie, également connus sous l’acronyme CEE, sont un dispositif mis en place par les gouvernements avec la loi POPE, pour encourager les économies d’énergie et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les CEE sont des unités de mesure représentant une quantité d’énergie économisée par la mise en place de mesures d’efficacité énergétique. 

Le fonctionnement des Certificats d’Économie d’Énergie repose sur l’obligation faite aux fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul, etc.) de réaliser des économies d’énergie sur une période déterminée. Ils doivent atteindre des objectifs d’économies d’énergie fixés par les autorités. Les fournisseurs d’énergie peuvent remplir cette obligation en incitant leurs clients (particuliers, entreprises, collectivités) à mettre en œuvre des actions d’efficacité énergétique, comme la rénovation de bâtiments, l’installation de systèmes plus économes en énergie ou l’utilisation d’appareils plus performants. 

Une fois les économies d’énergie réalisées, les fournisseurs peuvent obtenir des Certificats d’Économie d’Énergie correspondant à la quantité d’énergie économisée. Ces certificats peuvent ensuite être vendus sur un marché spécifique à d’autres fournisseurs d’énergie qui n’auraient pas atteint leurs objectifs. Les CEE ont donc une valeur financière et constituent un moyen de financer et de stimuler des actions d’efficacité énergétique. 

Les Certificats d’Économie d’Énergie sont un outil incitatif important pour favoriser la transition énergétique et atteindre les objectifs de réduction de la consommation d’énergie et des émissions de CO2. 

Courbe de consommation d’énergie

La courbe de consommation d’énergie matérialise l’amplitude et les variations de la quantité d’énergie consommée par un bâtiment durant une période donnée.

Dérive de la consommation énergétique

La dérive de la consommation énergétique se produit lorsque la consommation d’énergie d’un site dans son ensemble ou d’une utilité spécifique dépasse de manière anormale et durable les niveaux attendus. Lorsqu’un projet de services à l’énergie ou d’efficacité énergétique est mis en place, cette surconsommation est identifiée car elle dépasse les seuils définis par le tunnel de performance.

Effacement énergétique

L’effacement énergétique se réfère à une réduction contrôlée et occasionnelle de la consommation électrique d’un bâtiment, dans le but de soulager la demande sur le réseau électrique local. Cette mesure d’effacement est appliquée selon des critères prédéfinis, tels que la réponse à un signal réseau ou à une demande externe (par exemples, des directives locales ou nationales). En agissant ainsi, on contribue à l’équilibrage du réseau électrique. 

Exploitation de solutions énergétiques

L’exploitation de solutions énergétiques consiste à assurer un suivi quotidien et minutieux d’un projet de service énergétique ou d’efficacité énergétique afin de garantir au client que les performances énergétiques convenues dans le contrat.

i-REC

Les i-REC, abréviation de « International Renewable Energy Certificates » (certificats internationaux d’énergie renouvelable), sont des certificats destinés aux entreprises qui ont des engagements ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance). Ils représentent une norme internationale et peuvent être achetés et utilisés dans différents pays. En acquérant ces certificats « REC », les entreprises bénéficient de la garantie que l’énergie qu’elles achètent provient de sources renouvelables, également connues sous le nom d’énergie propre ou énergie verte.

Monitoring énergétique

Le monitoring énergétique correspond à la dernière étape d’un projet de service à l’énergie ou d’efficacité énergétique. C’est un processus de surveillance et d’analyse continue de la consommation d’énergie dans un bâtiment, une installation industrielle ou tout autre système énergétique. Son objectif principal est de recueillir et d’analyser des données en temps réel ou à intervalles réguliers pour comprendre et évaluer la performance énergétique.  

Le monitoring énergétique implique généralement l’utilisation de capteurs, de compteurs, de systèmes de mesure et de logiciels spécialisés pour collecter des informations sur la consommation d’électricité, de gaz, d’eau, de chaleur et d’autres formes d’énergie. Ces données sont ensuite traitées, analysées et présentées sous forme de rapports, de graphiques ou de tableaux de bord pour permettre aux gestionnaires énergétiques ou aux propriétaires de bâtiments de prendre des décisions éclairées concernant l’efficacité énergétique. 

En utilisant le monitoring énergétique, les utilisateurs peuvent identifier les zones de gaspillage d’énergie, détecter les anomalies de consommation, optimiser les performances des équipements, et mettre en œuvre des mesures d’efficacité énergétique ciblées pour réduire les coûts et l’empreinte environnementale. C’est un outil précieux pour suivre et améliorer l’efficacité énergétique à long terme. 

Pilotage intelligent des consommations

La mise en œuvre d’une GTC (Gestion Technique Centralisée) – ou d’une GTB (Gestion Technique du Bâtiment) ou encore d’un BMS (Building Management System) – offre la possibilité de réaliser une gestion intelligente des consommations énergétiques d’un site, dans le cadre d’un projet de service à l’énergie ou d’efficacité énergétique. Ce pilotage intelligent des consommations est une étape importante dans le processus de monitoring énergétique.

Stratégie d’approvisionnement énergétique

La mise en place d’une stratégie d’approvisionnement énergétique permet de piloter de façon fine et précise ses contrats de fourniture d’énergie (électricité ou gaz) offrant ainsi un meilleur contrôle sur les coûts énergétiques. 

Pour en découvrir plus sur les solutions de services à l’énergie de notre offre #SHIFTEnergyServices et sur nos réalisations, consultez cette page.